L’Agence Nationale de la Sécurité Routière (ANASER) est un établissement public à caractère administratif créée par l’Ordonnance n°09-003/P-RM du 9 février 2009 et ratifiée par la Loi n°09-006 du 5 juin 2009.
Elle a pour mission de promouvoir et renforcer la sécurité routière et de contribuer à l’amélioration des conditions d’exploitation du réseau routier.
Les statistiques des années 2018 et 2019 nous donnent la situation suivante :

  • En 2018, 10 937 cas d’accidents ont été constatés sur nos routes, engendrant 11 116 victimes avec 613 tués et 10 503 blessés.
  • En 2019, nous avons relevé sur nos routes, 8 935 cas accidents qui ont fait 8 460 victimes avec 663 tués et 7 797 blessés.
  • Si le nombre d’accidents a diminué, on peut noter une légère augmentation du nombre de tués en 2019 sans doute à cause de la gravité des accidents ayant impliqué plusieurs compagnies de transports.
  • L’année 2020 a été particulièrement éprouvante à cause de la pandémie du Covid-19 et des problèmes sécuritaires récurrents qui ont négativement impacté la liberté de circulation des populations.

 

Néanmoins, sur 48 activités programmées, 22 ont été totalement exécutées et 10 partiellement. Plusieurs activités réalisées ont été exécutées à un taux supérieur à 100%. Concernant la lutte contre le COVID-19, la Directrice Générale et son équipe ont mené en partenariat avec la Police et la Gendarmerie des campagnes de sensibilisation à l’endroit des usagers de la route, principal vecteur de propagation de la maladie. Dans le cadre du renforcement des capacités dans le remplissage et la remontée des fiches BAAC (Bulletin d’Analyse des Accidents Constatés) au niveau des structures chargées du traitement des données d’accidents, deux cent cinquante (250) policiers et gendarmes ont été formés dans le District de Bamako.

 

L’ANASER a privilégié en 2020, le terrain avec les campagnes de proximité et les contrôles routiers. C’est pourquoi, des actions de sensibilisation et de contrôles ont été régulièrement menées en rase campagne avec la Gendarmerie et dans le District de Bamako avec la Compagnie de la Circulation Routière. Convaincue que l’école reste le meilleur cadre d’apprentissage de la citoyenneté et du civisme, l’ANASER en partenariat avec les services techniques de l’éducation, a organisé des sessions de formation des formateurs des académies d’enseignement du District de Bamako, de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou pour renforcer l’enseignement de la sécurité routière dans les écoles maliennes. Les autres académies d’enseignement seront concernées par cette formation en 2021.

 

Par ailleurs, pour contribuer à l’exploitation sécurisante des voies routières, l’ANASER et ses partenaires ont initié une inspection de sécurité routière des voies dans le District de Bamako et dans les Antennes Régionales de l’ANASER. Cette inspection a permis d’identifier des insuffisances dans la signalisation routière et des équipements de sécurité routière. Pour renforcer la sécurité des usagers de la route, l’ANASER a réalisé 237 panneaux de signalisation, 34 ralentisseurs de vitesse, 72 passages piétons dans le District de Bamako et les Régions de Kayes, Sikasso et Ségou.

 

Le port du casque a été au centre des intérêts lors des activités de la 16ème édition de la Semaine Nationale de la Sécurité routière qui s’est déroulée du 16 au 21 novembre 2021 sur l’ensemble du territoire national. En effet, une évaluation du port du casque de protection réalisée par l’Agence Nationale de la Sécurité Routière dans le District de Bamako en 2016, a révélé que seuls 8% des conducteurs et 3% des passagers des motos portent le casque. Le lancement de cette activité était placé sous la présidence de Monsieur le Ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily DABO. L’Assemblée générale des Nations Unies a instauré en 2005, la Journée mondiale du souvenir des victimes d’accidents de la circulation routière célébrée le 3ème dimanche de chaque mois de novembre. L’objectif de cette Journée est d’attirer l’attention sur l’ampleur des dégâts émotionnels et économiques causés par les accidents de la route, de rendre hommage aux victimes de la route et aux services de secours et de soutien. Le ministre des Transports et des Infrastructures a également présidé les activités de l’édition 2020 dont le thème était « Se souvenir. Soutenir. Agir». Malgré les difficultés citées plus haut, l’Agence Nationale de la Sécurité Routière, à travers sa Directrice Générale Madame Doumbia Diadji SACKO, a reçu plusieurs distinctions pour service rendu à la Nation par certains observateurs de la scène publique.

 

En 2021, l’ANASER mettra tout en œuvre pour consolider les acquis avec le soutien de Monsieur le Ministre des Transports et des Infrastructures et l’accompagnement de ses partenaires. Les défis sont nombreux. C’est pourquoi il faut saluer l’adoption par le Conseil des Ministres du 27 janvier 2021, du décret portant approbation de la Stratégie Nationale de Sécurité Routière 2021-2030 et son plan d’actions 2021-2025. Cela ouvre donc la voie à la mise en œuvre des actions de sécurité routière inscrites dans ledit plan d’actions, jugées prioritaires par le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Bah NDAW ; le Vice-Président, le Colonel Assimi GOITA et le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Moctar OUANE.

 

Le programme 2020-2021 tiré de cette Stratégie, sera marqué par l’intensification des campagnes de communication, notamment sur la promotion du port du casque, le renforcement de la réglementation en matière de sécurité routière, la protection des piétons dans la circulation routière, etc. Les zones rurales seront aussi ciblées par ces campagnes de sensibilisation pour que les populations de ces zones qui n’ont pas toujours accès aux mass media, soient informés et sensibiliser des dangers de la route. Les efforts entamés en 2020 vont donc se poursuivre et se renforcer en 2021 avec les partenaires pour rendre les routes maliennes encore plus sûres à ses usagers et pour combattre la propagation de la COVID-19.