Uncategorized

FORUM INTERNATIONAL SUR LA SÉCURITÉ PRÉVENTION 2023

Sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Docteur Choguel Kokalla MAIGA, le Mali abritera du 07 au 09 décembre 2023, à travers l’ANASER sous l’égide du Ministère des Transports et des Infrastructures, le Forum international sur la prévention routière, sur le thème : « La sécurité routière, un défi transfrontalier ».

Plus de 200 participants pour une vingtaine d’experts sont attendus à ce rendez-vous du donner et du recevoir pour échanger sur les six (06) piliers de la Stratégie nationale de la Sécurité routière, à savoir la gestion de la sécurité routière, la sécurité des routes et mobilité, la sécurité des véhicules, la vitesse plus sure, le comportement des usagers et les soins post accidents.

Le Mali connaît une extension régulière et importante du parc automobile, estimée en moyenne à 8,6% par an, et vétuste avec un âge moyen de plus de 15 ans et une augmentation du nombre d’engins motorisés à deux et trois roues.

Les statistiques annuelles moyennes d’accidents de la route des cinq dernières années révèlent qu’une personne est tuée toutes les 14 heures. Les facteurs d’accidents de la circulation routière sont répartis comme suit :

  • Le facteur : 82% ;
  • Les défaillances techniques du véhicule : 10% ;
  • Les infrastructures routières et leur environnement : 08%.

C’est pourquoi, le Mali a toujours été présent de tous les combats pour la promotion de la sécurité routière, notamment, nous avons entre autres, de la première Conférence ministérielle mondiale sur la sécurité routière tenue à Moscou en 2009, la deuxième Conférence ministérielle mondiale tenue les 18 et 19 novembre 2015 à Brasilia et la troisième Conférence ministérielle mondiale tenue à Stockholm, Suède, les 19 et 20 février 2020.

 Sur le plan africain, la Charte africaine sur la Sécurité routière adoptée par la 26ème session ordinaire de la Conférence le 31 janvier 2016 à Addis Abéba, a été ratifiée par le Mali. Cette charte recommande aux Etats parties de fournir un appui institutionnel aux agences afin de leur conférer l’influence nécessaire pour exercer leurs fonctions de coordination. 

Le Mali, membre fondateur de l’Organisation pour la Sécurité routière en Afrique de l’Ouest (OSRAO) depuis sa 1ère Assemblée générale tenue à Bamako les 3 et 4 novembre 2008, s’est engagé à faire de la lutte contre l’insécurité routière un combat d’envergure nationale et internationale. Notre pays préside d’ailleurs aux destinées de cette organisation sous régionale depuis décembre 2016 à la suite de l’Assemblée générale tenue à Grand Bassam en Côte d’Ivoire.

Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations issues de ces différentes rencontres internationales, le Mali a mis en place l’Agence nationale de la sécurité routière, organisme directeur chargé de promouvoir la lutte contre l’insécurité routière depuis 2009 le Comité national de sécurité routière qui regroupe l’ensemble des acteurs du domaine pour débattre des questions de sécurité routière et

la Stratégie nationale de Sécurité routière 2021-2023 et son Plan d’actions 2021-2025    adoptés par Décret n° 2021-0123/PT-RM du 26 février 2021, ouvre la voie à la mise en œuvre des actions  de sécurité routière inscrites dans le plan d’actions. 

Pour renforcer l’impact des campagnes de sensibilisation sur le public cible en vue d’un changement positif de comportement sur la route,  le Ministre des Transports et des Infrastructures DEMBELE Madina SISSOKO a mené des reformes juridiques et institutionnelles qui se sont traduites par la relecture du texte portant création du Comité national de Sécurité routière, la relecture du Code de la route et  la modification de l’acte constitutif de l’Agence nationale de la Sécurité routière qui lui donne le statut d’organisme directeur de la sécurité routière et affirme le rôle éminent de coordination du ministre chargé des Transports. C’est dans ce contexte que l’ANASER travaille en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs de la sécurité routière.

Les recommandations issues de ce rendez-vous devront permettre à l’ensemble des participants venus d’horizons divers, d’améliorer la gestion de la sécurité routière sur le continent africain.

Pour lier l’utile à l’agréable, les participants feront une excursion dans la ville symbolique de Kangaba pour visiter le site touristique du Kurukan Fouga, où en 1236 une charte a été élaborée. Une occasion de se rappeler un acte juridique historique que d’aucuns considèrent comme le précurseur des déclarations et normes fondamentales sur la gouvernance publique et la protection des droits de l’homme.

Leave A Comment

Your Comment
All comments are held for moderation.