Mme Dembélé Madina Sissoko

Ministre des transports et des infrastructures
C’est à juste titre que Madame Dembélé Madina Sissoko est nommée ministre des Transports et des Infrastructures dans le gouvernement Choguel Kokalla Maïga. Ingénieur de Génie Civil au parcours exceptionnel, c’est une femme battante avec une grande expérience qui aura laissé ses empreintes par le travail bien fait partout où elle aura servi à l’intérieur du pays.
Défenseuse infatigable de la gente féminine, Madame Dembélé est en terrain connu, puisqu’en dehors de son diplôme d’ingénieur de Génie Civil, elle a également pour vocation la conception et le suivi technique des projets de construction de bâtiments et travaux publics. C’est donc disposant d’une connaissance approfondie et d’une compétence confirmée en matière des transports et infrastructures qu’elle mènera avec grand succès la tâche à lui confiée par les plus hautes autorités de la Transition.

Compétente, dynamique et expérimentée

Cadre valable, Madame le ministre ne badine pas avec le travail. « Pour rendre des loyaux services à ma chère patrie, le Mali, je suis engagée et prête à 100%, et personne ne saura me dévier de ce chemin », confie Madame le ministre des Transports et des Infrastructures, qui a une riche carrière dans l’administration malienne. Reconnue pour son efficacité, sa discrétion, son courage, son patriotisme, Madame Dembélé Madina Sissoko était Directrice nationale de la formation professionnelle avant sa nomination. Une structure à laquelle elle a donné un souffle nouveau et qui est désormais sur la voie du progrès et de l’émergence. Elle a fait également ses preuves dans d’autres structures, comme les Ufae/ MB, Infp. La liste n’est pas exhaustive…

Pour tout danger ou accident sur la route Appelez le 11 12, numéro vert de la sécurité routière

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les dernieres nouvelles de nos actvités et Événements .

Mme Doumbia
Diadji SACKO

Mot de la Directrice générale de
l'ANASER

Usagers de la route,La Déclaration de Stockholm issue de la troisième conférence ministérielle mondiale sur la sécurité routière, qui s’est tenue les 19 et 20 février 2020 à Stockholm en Suède, s’est fixée comme objectif de réduire de moitié le nombre de décès sur les routes d’ici à 2030 et de lier la sécurité routière au développement durable.

72

En 2021, l’ANASER mettra tout en œuvre pour consolider les acquis avec le soutien de Monsieur le Ministre des Transports et des Infrastructures et l’accompagnement de ses partenaires. Les défis sont nombreux. C’est pourquoi il faut saluer l’adoption par le Conseil des Ministres du 27 janvier 2021, du décret portant approbation de la Stratégie Nationale de Sécurité Routière 2021-2030 et son plan d’actions 2021-2025.

237

Panneaux de signalisation réalisé

72

Passages piétons